Archives par étiquette : réunion

prochaine réunion du collectif Stop TAFTA Lyon : mercredi 4 janvier 2017

Vous le savez peut-être : le CETA sera voté au parlement européen tout début février.

Le mois prochain, partout en Europe, les citoyens se mobiliseront et pèseront de toutes leurs forces pour faire couler cet accord avec les dangers qu’il contient.

A Lyon, nos forces gonflent de nouveau grâce au renfort d’Alternatiba, de Greenpeace, d’Attac et d’autres militants citoyens : pour organiser nos actions, nous nous réunirons mercredi 4 janvier à 19h à l’Alternatibar, 126 Montée de la Grande Côte, 69001 LYON

Au menu : actions de désobéissance civile, chaîne humaine, interpellation des élus…

On vous attend nombreux et motivés… à très bientt !

mercredi 7 octobre – réunion du collectif à 19h

Réunion publique du collectif à 19h à l’espace Alt Net, 7 place Chazette, Lyon 1er.

Lieu : http://her.is/1M7THDS

  • accueil des nouveaux membres
  • une première heure de formation « à la carte » : nous ferons un tour de table pour savoir quels points sur les traités et leurs actualités les membres souhaitent aborder
  • une deuxième heure sera l’occasion de parler du collectif, du fonctionnement etc.

Le traité transatlantique TAFTA expliqué en quelques minutes

N’oubliez pas la journée européenne contre le traité transtantique le samedi 11 octobre 2014 !

Se dérouleront simultanément des actions au sein de la MJC Vieux Lyon (1 rue de la brèche, Lyon 5ème) et sur la Place St Jean de 10h à 18h.

Dans les locaux de la MJC (« exposition » avec posters, vidéos introductives sur le TAFTA et conférences-débat).

Pour le village des Résistances, où sont conviées associations et organisations diverses, ce sera l’occasion de rencontrer le public pour les informer et les alerter sur les enjeux du traité transatlantique. Pour cela, tracts, articles, mis à disposition, échanges avec le public et animations variées.

Cette journée d’action rendra publiquement visible notre opposition dans les rues.

« Nous mènerons ce débat sur la place publique, de laquelle la Commission européenne et les gouvernements européens tentent de nous tenir à l’écart. Et nous ferons la promotion de nos propositions pour des politiques économiques alternatives. »